Entre le locataire et le bailleur, qui doit réparer ?

Le locataire et le bailleur sont liés par un contrat de bail qui oblige d’une part le propriétaire à mettre son immeuble à la disposition du locataire et d’autre part le locataire à verser le loyer en retour. Cependant, en cas de détérioration de l’immeuble, il arrive que vous ayez du mal à vous entendre sur la personne qui doit assumer la réparation. C’est la raison pour laquelle nous vous recommandons de lire cet article pour ne plus jamais avoir ce problème.

Propriétaire et locataire, à chacun son devoir

En cas de location, les charges de réparations et l’entretien de l’immeuble sont répartis entre le locataire et le propriétaire. Les petites réparations quotidiennes et l’entretien sont à la charge du locataire. Mais les grandes réparations sont à la charge du propriétaire. Il revient maintenant de distinguer chaque type de travaux à accomplir par chacun.

Les travaux à la charge du locataire

Avant le contrat de bail, le locataire doit s’assurer que le logement en bon état et répond aux normes. Ainsi, toutes les réparations dues à un mauvais entretien du logement ou détériorations causées par le locataire sont à la charge de ce dernier uniquement s’il a signé un contrat de bail avec le propriétaire. Les réparations de location ou locatives sont entièrement à sa charge. Autrement dit, le locataire assume les travaux courants relatifs à l’immeuble qu’il a loué.

A découvrir aussi  Rédiger une attestation d'hébergement pour une location : mode d'emploi

En effet, le locataire doit assumer l’entretien des chaudières, chauffe-eau. Le remplacement des ampoules, des interrupteurs, des prises de courant, des fusibles et des court-circuit sont assurés par lui. Tous les entretiens courants tels que:

  • l’entretien du réfrigérateur
  • l’entretien de la machine à laver
  • l’entretien du lave-vaisselle
  • l’entretien du sèche-linge
  • les raccords de peinture

sont autant de travaux qui sont à la charge du locataire. Il faut préciser qu’il est question des entretiens courants. En gros, il s’agit de simples travaux qui ne coûtent pas assez.

De plus, le locataire prend en charge tous les travaux qui émanent de sa volonté. S’il souhaite aménager le logement pour son confort, c’est à sa charge.

Les travaux à la charge du propriétaire

Les gros travaux sont généralement aux frais du propriétaire. Ce dernier doit payer les réparations qui auraient dû être faites avant que le locataire n’entre en location. En cas de dégâts imprévisibles, insurmontables et extérieurs aux parties, le propriétaire est tenu de prendre en charge les frais de réparation. De même, sont à sa charge, les réparations des dégradations relatives à l’usure du bâtiment lorsque le locataire a assuré l’entretien de façon adéquate.

En effet, si le bien immeuble loué n’était pas en bon état lors de l’entrée en location, le propriétaire a l’obligation d’assumer tous les travaux qui permettront à l’appartement d’être à nouveau en bon état. Par ailleurs, ils peuvent s’entendre pour que le locataire prenne en charge ces travaux, mais cela suppose qu’il ne paiera pas un certain nombre de travaux. En dehors des entretiens courants, le propriétaire doit assurer les travaux relatifs à l’entretien de l’immeuble tels que: l’entretien des murs, des toitures et des menuiseries pour que le locataire soit à l’abri du froid, de la pluie ou de l’humidité.

A découvrir aussi  Construire ou acheter : les avantages et inconvénients de ces deux options immobilières